Libri Sagienses

Ce carnet est dédié au projet de reconstitution et de description de la bibliothèque de l’abbaye bénédictine de Saint-Martin de Sées (Orne). Le fonds de cette bibliothèque est à l’heure actuelle le dernier grand fonds médiéval français à n’avoir jamais été décrit. L’histoire de la dispersion de ce fonds explique cette particularité. À la fin de la Révolution, seuls neuf manuscrits de Saint-Martin rejoignent le fonds de la bibliothèque centrale d’Alençon. Les autres volumes demeurent à Sées et intègrent rapidement la bibliothèque du Grand Séminaire. En 1907, une quinzaine de ces volumes est, à son tour, transférée à la bibliothèque municipale d’Alençon. À la fin des années 1950 les vingt-quatre manuscrits de Saint-Martin restés à Sées depuis la Révolution sont retrouvés dans l’évêché de Sées. En définitive, seuls les neuf manuscrits arrivés à la Bibliothèque Municipale d’Alençon juste après la Révolution sont décrits par le Catalogue général des manuscrits (t. II). Aujourd’hui, les manuscrits de Saint-Martin sont conservés essentiellement dans deux institutions de conservation : la Médiathèque d’Alençon et les Archives diocésaines de Sées ; quatre autres, au moins, enlevés de leur lieu d’origine dès le XVIIe siècle, se trouvent aujourd’hui dans plusieurs bibliothèques, à la BNF, à la Bibliothèque Vaticane, à Leyde ou encore à Berne. Le projet « Saint-Martin de Sées », associant, sous l’égide de Biblissima (http://www.biblissima-condorcet.fr/), l’Institut de Recherche et d’Histoire de Textes (IRHT), la Médiathèque d’Alençon et les Archives diocésaines de Sées, est mené au sein de la section de codicologie et d’histoire des bibliothèques de l’IRHT sous la responsabilité de Jérémy Delmulle et Frédéric Duplessis, avec la collaboration d’Anastasia Shapovalova. Il prévoit la numérisation des cinquante-six manuscrits (XIe-XVIIe siècle) et de la dizaine d’incunables repérés à ce jour, en vue de la constitution d’une bibliothèque virtuelle des manuscrits de Saint-Martin de Sées qui permettra l’étude exhaustive du patrimoine libraire et de la vie intellectuelle de l’abbaye de Sées ; les images seront mises en ligne sur le site de la Bibliothèque Virtuelle des Manuscrits Médiévaux (BVMM) et accessibles aussi depuis la bibliothèque numérique de la Médiathèque d’Alençon. Une monographie sur la bibliothèque et un catalogue complet de tous les manuscrits sagiens recensés seront publiés dans la collection « Documents, Études et Répertoires » des Éditions du CNRS. Le carnet Libri Sagienses, envisagé comme un journal de bord suivant l’actualité de projet, est destiné aux chercheurs et aux étudiants travaillant sur l’histoire du livre et sur l’histoire des bibliothèques au Moyen Âge aussi bien qu’à tout lecteur intéressé par l’histoire du livre ou l’abbaye de Saint-Martin de Sées.


1 réflexion sur « Libri Sagienses »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.